TIPS GREEN de Julie Chapon (YUKA)

Julie Chapon Co-fondatrice de l’application YUKA

Nous avons eu la chance de rencontrer Julie Chapon, la co-fondatrice de l’application mobile Yuka, vous savez, cette super app qui scanne votre alimentation ! Elle décrypte les étiquettes de vos produits alimentaires et cosmétiques et analyse leur impact sur la santé. Et nous, on est trop contente car Yuka débarque au US. Les rayons des Mac & Cheese peuvent trembler !! Julie a accepté de nous partager les petits gestes du quotidien qu’elle a mis en place pour mieux et moins consommer :

1 • GROSSES REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE VIANDE : J’ai quasiment arrêté de consommer de la viande, sauf pendant ma grossesse où je fais quelques écarts car j’ai de grosses carences en fer. Mais je ne consomme plus de boeuf, qui est la viande avec l’impact environnemental le plus fort.

2 • LESSIVE HOME-MADE : J’ai découvert qu’il était en réalité super simple de fabriquer sa lessive ! On connaît sa composition mais surtout exit l’emballage plastique, c’est meilleur pour la planète et la santé de toute la famille !

3 • COMPOST SUR LA TERRASSE : On a installé un compost sur la terrasse, ce qui nous a permis de réduire drastiquement la quantité de déchets que l’on met dans les ordures ménagères. Et bientôt on pourra s’en servir pour rempoter nos plantes !

4 • SACS EN TISSU HOME MADE : On a mis Mamie à contribution, elle nous a confectionné de jolis sacs en tissus : idéals pour faire nos courses en vrac !

5 • CONSOMMATION DE FRUITS ET LEGUMES LOCAUX ET DE SAISON : Grâce au calendrier YUKA des fruits et légumes de saison, dans ma cuisine, je privilégie les légumes et fruits de saison pour réduire mon empreinte environnementale et éviter ainsi les fruits et légumes qui viennent de loin.

6 • ACHAT DE VÊTEMENTS D’OCCASION : Selon moi, le « mieux consommer » passe aussi par le « mieux s’habiller » … C’est marrant, la mode est un éternel recommencement ! je me souviens des crocs, tops et des chaussures compensées dans les années 90 qui sont de nouveau à la mode. Alors bien sûr, on n’a pas les mêmes envies et besoins à 15 ans qu’à 35 mais, privilégier des vêtements de seconde main c’est leur redonner une nouvelle vie !

Fais pas le timide, laisse-nous un commentaire