La Forest School ou l’alternative green à l’école traditionnelle

On sait que le retour à l’école est un casse-tête sanitaire. Et qu’on s’attend tous à un POST-COVID écologique percutant. Alors laissez-nous vous annoncer qu’on a peut-être trouvé la solution idéale : mettre nos kids à la Forest School, c’est à dire l’Ecole dans la nature.

Tout ça, c’est grâce à notre rencontre avec Alexandra, maman de 3 enfants et Forest School teacher en formation. Elle va nous raconter comment la Forest School a simplement changé sa vie.

La Forest School en quelques mots

D’abord, la Forest School, qu’est-ce que c’est ? Et bien, visualise une école, Mowgli, des bottes de pluie et on y est !

Plus sérieusement, la Forest School est une structure scolaire (crèche, école maternelle et élémentaire) où la classe est faite en partie dans la nature. Elle repose sur le concept d’éducation hors les murs, en extérieur, dans le respect de l’environnement. L’école devient ainsi une exploration, une aventure quotidienne à l’air libre. Ça grimpe dans les arbres, ça joue dans la terre, ça apprend la vie des fleurs. Tout ça en respirant l’air pur et en s’activant physiquement ! La Forest School permet enfin à l’enfant d’être sensibilisé aux enjeux environnementaux (et ça, c’est crucial pour le monde de demain). En conséquence, la Forest School, c’est l’école qu’on aurait adoré avoir quand on était enfant!

Cette éducation alternative arrive timidement en France mais est assez développée dans les pays nordiques et en Angleterre. C’est d’ailleurs à Londres qu’Alexandra a découvert la Forest School il y a 2 ans. Depuis, elle a non seulement décidé d’y mettre ses enfants, mais également d’y devenir enseignante ! C’est pourquoi on est ravie qu’elle ait pris le temps de répondre à nos petites questions 👍

L’interview d’Alexandra

Alexandra, qui es-tu ?

Je suis Alex, j’ai 3 enfants et je suis originaire du Vénézuela. J’ai fait des études d’ingénieur à Paris avant d’intégrer L’Oréal et de m’installer à Londres. En 2018, changement de cap professionnel : je quitte la beauté et commence la formation de Forest School Teacher! 

Comment as-tu découvert la Forest School ?

Quand mon premier fils est né, j’ai développé un intérêt pour les sujets liés au développement de l’enfant. A la naissance de notre 2ème fils, j’ai pris un congé parental de 3 ans pour m’occuper d’eux. C’était génial! On a passé énormément de temps dehors, les enfants n’étaient jamais malades, étaient curieux de tout. De mon coté, j’ai approfondi mes connaissances sur l’éducation et notamment l’importance du jeu libre .

En conséquence, quand j’ai repris le travail, j’ai cherché en vain une crèche en ligne avec mes principes éducatifs. Ce qui m’importait était du temps en extérieur et l’importance accordée au bien-être des enfants. L’expérience a été désastreuse (mes enfants ont eu toutes les maladies possibles, ils étaient enfermés toute la journée etc). On les a alors enlevés de la crèche pour les confier à une nounou. Mais c’était aussi inadapté : la nounou ne les sortaient pas suffisamment (trop froid, trop de pluie, Londres quoi 🤣).

Et là, coup de chance : une crèche Forest School s’est ouverte juste à côté de chez nous ! On s’est renseigné sur ce qu’ils proposaient et on a tout de suite été emballés. Nos garçons étaient d’ailleurs parmi les premiers inscrits!

Concrètement, au quotidien, comment cela se passe pour tes enfants dans leur crèche Forest School?

La crèche est entièrement en plein air : tous les jours, même l’hiver, les enfants sont dehors. Ainsi, ils déjeunent façon piquenique tous ensemble, les siestes se font dans des tentes pour ceux qui le veulent. Ils passent donc leur journée à s’amuser à l’air libre et ils adorent ça. Ça fait juste bizarre de les habiller en combinaison et bottes de ski de novembre à fin février! 😃

As-tu observé un changement sur tes enfants ?

Déjà, depuis qu’ils ont commencé la Forest School, ils n’ont simplement plus jamais été malades. Par ailleurs, comme ils se dépensent comme des petits fous toute la journée, ils dorment et mangent très bien. Ils deviennent aussi très doués en escalade et crapahutage en tout genre, ce sont de vrais petits aventuriers ! Ce qui est génial aussi, c’est qu’ils commencent à reconnaître les arbres et les oiseaux. Et ça nous rend très fiers!

Peux-tu nous dire quelle est l’approche pédagogique de la Forest School/l’Ecole dans la nature ?

La Forest School est proche du mouvement pédagogique Montessori. L’éducation ne doit pas consister à apprendre par cœur et réciter ses leçons. L’éducation doit être un accompagnement de l’enfant, dans un environnement de découverte, de liberté, de responsabilité et de respect.

La Forest School invite donc l’enfant à apprendre en découvrant le monde autour de lui. A s’émerveiller de la nature. S’il est accompagné d’une façon adéquate, il développera alors de la gratitude et le sens des responsabilités envers notre planète. En effet, l’un des objectifs est d’aider les enfants à devenir des agents positifs du changement en faveur de l’environnement.

La Forest School permet donc l’apprentissage de l’écologie par nos enfants?

Oui, et c’est clairement un objectif pédagogique. Les sessions commencent d’abord toujours par les règles à respecter dans la forêt. Par exemple : Ne rien abîmer ne rien prendre ou couper, ne rien jeter et garder l’endroit propre.

En fait, les enfants vont naturellement respecter et protéger l’environnement quand ils comprendront la fonction des plantes, de l’air, de l’eau, des animaux, des cycles de la nature, etc.  C’est donc notre travail en tant qu’éducateur (et parent) de semer des graines sur des sujets environnementaux.

Ainsi, concrètement, voici ce qu’on fait en classe :

  • pour les plus jeunes, on offre une découverte sensorielle de l’eau, de la terre, des feuilles, des fruits, etc. C’est prendre le temps d’observer les oiseaux, les plantes, les différences entre les saisons. Travailler le vocabulaire des plantes et des animaux. Parler de ce que les animaux mangent, de leurs besoins. Construire des maisons pour les oiseaux, faire du jardinage, du compost et diverses activités physiques
  • Pour les plus de 6 ans, on va étudier les fleurs,  la classification des plantes, des fruits, des racines. Apprendre la fonction des plantes avec des chansons qu’on chante au milieu des arbres. Faire des jeux pour reconnaître les plantes. Discuter ensemble de sujets environnementaux, chercher des solutions aux problèmes de notre ville. On fait des projets pour améliorer notre forêt, réduire les déchets, devenir plus écoresponsables, etc.

Question sans doute bête : quelles sont les vertus de passer du temps dans la nature pour des enfants?

De nombreux études démontrent les bienfaits du contact avec la nature pour les enfants. En effet, le temps qu’ils passent dehors est directement lié à l’amélioration de leur santé physique et mental.

Ainsi, être dehors :

  • réduit le stress et la fatigue (jouer dans un environnement vert réduit les niveaux de cortisol –« l’hormone du stress »)
  • augmente la concentration
  • encourage l’imagination et la créativité
  • stimule les sens
  • favorise l’activité physique et le développement de la motricité
  • améliore l’humeur (la sérotonine est activée)
  • booste le système immunitaire : les enfants jouant dehors se salissent. Etre au contact de milliers de micro-organismes renforce leur système immunitaire

Les enjeux sont majeurs : jamais nos enfants et adolescents n’ont passé autant de temps à l’intérieur, loin de la nature. La conséquence est une augmentation des cas de dépression, stress, fatigue, obésité, hyper activité et déficit d’attention, asthme, chez les plus jeunes.

Donc mon conseil : achetez moins de jouets à vos enfants et investissez dans une bonne paire de bottes de pluie pour les sortir le plus possible 😊

Quels conseils donnerais-tu à des éducateurs qui aimeraient introduire un peu de Forest School dans leur crèche/école ?

Le point-clé est d’offrir des sessions de 3 heures dans la nature au moins 1 fois par semaine. Et ce, peu importe la météo. L’endroit doit être un endroit vert riche en élément naturels, à défaut d’une vraie forêt. Il faut juste s’assurer que chaque enfant ait des vêtements et bottes imperméables appropriés (ou des vêtements thermiques en hiver). Et se répéter comme les scandinaves qu’« Il n’y a pas de mauvaise météo, uniquement des vêtements inappropriés »!  [on adore cet adage, perso👍🤣 ]

J’encourage néanmoins les écoles intéressées à prendre contact avec de vrais éducateurs Forest School avant toute session. Il y a quand même des recommandations à suivre avant de lâcher nos fauves enfants dans la nature!

Merci beaucoup Alexandra de nous avoir fait découvrir la Forest School de l’intérieur !

Pour aller plus loin, vous pouvez écouter ce podcast très complet : https://editionsdespetitspas.com/index.php/2019/01/23/forest-schools-episode-5/

Fais pas le timide, laisse-nous un commentaire